• Fanfiction : Prologue, partie 1

    Je ne pense pas suivre de découpage précis dans mes parties, ce n'est qu'une question de longueur. Peut-être pour le chapitre 1, que j'écrirai "en direct" ;) Ainsi... Bienvenue dans mon monde, et bonne lecture !

     

    Prologue

    19 ans auparavant...

     

    La pluie tombait à verse, m'aveuglait, me bloquant presque dans ma course. Combien de fois n'ai-je pas manqué de glisser, sur le trottoir humide de quelque grande ville, ou dans la boue, sur le chemin terreux d'un village oublié ? Combien de fois n'ai-je pas voulu interrompre ma course effrénée, renoncer, abandonner le combat contre le destin injuste qui m'attendait ? Non, cela m'était impossible. La volonté de vivre était plus forte. Je m'étais sortie de cet enfer, je ne pouvais pas fléchir alors que j'avais ouvert la voie à une vie pleine de possibilités ! Je luttais, désespérément. Transplanant de ville en ville, de pays en pays, courant à travers les forêts et les champs. Il me fallait effacer ma trace. Lord Voldemort était puissant, mais à ce moment-là, je me sentais capable d'affronter toute force, aussi maléfique qu'elle soit. Mais, je ne voulais, je ne veux pas combattre le feu par le feu. D'un coup sec, sur un soudain coup de tête (mais ne l'aurais-je pas, au fond de moi, prémédité?) je brisai ma baguette en deux. Puis transplanai une dernière fois, visualisant un endroit où j'avais une infime conviction que le Seigneur des Ténèbres ne saurait m'y retrouver. Ce village, mon village. Cette partie de moi que tous ignoraient. Mon enfance moldue... Cet endroit, j'avais mis des années à l'effacer de mon histoire. Voilà qu'en l'espace d'une seconde, je foulais de nouveau ce sol familier. L'émotion me saisit, j'en eus d'abord honte, comme un réflexe ; après avoir servi Lord Voldemort, une certaine appréhension vis-à-vis des sentiments persistait. Mais je ne servais plus Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, et m'effondrai sur la place en terre battue de ce village de campagne. Je laissais les larmes couler à flots ; pourquoi me serais-je cachée ? Je n'avais plus peur, j'étais en confiance... Je jetai un bref coup d’œil autour de moi : rien n'avait changé. Les petites maisons à colombages étaient les mêmes, la petite église en bois n'avait pas bougé, l'étroite maison à côté de l'église était toujours là. Je m'avançai d'un pas tremblant vers cette habitation, mon asile. J'hésitai devant la porte. Tant de temps avait passé, tant d’événements dans ma vie, et pourtant, jamais je ne m'étais sentie plus chez moi qu'en cet instant. Cependant, il se pouvait fort bien que les Moldus habitant ici ne m'acceptent pas ! Qui sait, ils pourraient très bien ressortir un bûcher, et j'aurais eu l'air fin, s'il m'avait fallu brûler sans que je ne puisse rien y faire, alors que je venais de renoncer à la magie.


  • Commentaires

    1
    La yaoiste du D4
    Vendredi 19 Octobre 2012 à 18:49

    Génial  ! Es ce que tu mettras ma partie ?

    Ah non tu as coché "pas de contenu adulte  " ^^

     

     

    2
    NemoLuce Profil de NemoLuce
    Vendredi 19 Octobre 2012 à 21:55

    Oh non, Manon ! :p

    3
    La yaoiste du D4
    Vendredi 19 Octobre 2012 à 22:59
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :